Les applications du procédé génodique

Depuis 1995, nous avons testé avec succès l'effet de séquences sonores très spécifiques du vivant, issues des travaux du physicien Joël Sternheimer, notamment sur la prévention de l'ESCA en viticulture et sur l'accompagnement des cultures et la prévention de maladies en maraîchage. Ces travaux permettent de comprendre l’action de ces suites de fréquences particulières et de caractériser leurs effets. Ils mettent aussi en évidence la capacité d’interaction des cellules et des plantes avec leur environnement, et l'importance de la prise en compte de leur « dimension de sujet », comme d’ailleurs chez tout être vivant.

La société Genodics développe et applique cette nouvelle approche du vivant, et vous permet d’en bénéficier dans votre domaine. Tous les processus biologiques sont potentiellement concernés par cette innovation, qui ne nécessite pas de consommables et permet au contraire d’optimiser la consommation des intrants traditionnels.